Rechercher
  • Flavie Evrard

Histoires de chantiers : Villa Christine

Flavie nous emmène visiter la villa Christine. Après trois années de soins méticuleux, la belle villa retrouve son cachet originel. Située avenue de la mer, proche des vagues, elle est, dans le quartier, l'une des survivantes de la dernière guerre.


L’histoire entre Christine et ses occupants actuels commence en 2017. Andreas et Valérie vivent et travaillent à Strasbourg, leurs deux enfants, Constantin et Laëtitia, en Allemagne et en Angleterre. Grands voyageurs et passionnés de sport de glisse, ils parcourent le monde à la recherche du vent, des vagues et des eaux chaudes. C’est lors d’un séjour au Maroc, à Darla, qu’ils entendent parler de la côte d’opale et de ses « spots » mythiques, Wimereux et Wissant.


Curieux de découvrir cette région, ils décident de venir y passer un petit week-end et d’y visiter quelques maisons. C’est donc par un week-end d’automne, froid, gris et pluvieux qu’ils découvrent Wimereux et villa Christine, première maison visitée. Cette visite les laisse perplexes. Belle maison ancienne, à 100 m de la plage, des propos séduisants du propriétaire kite-surfeur, qui leur explique à quel point il est confortable de gréer son matériel à la maison et de mettre sa « combi » bien au chaud dans le salon ...,

à priori tout pour plaire.


Mais la maison a besoin d’un sacré « rafraichissement », l’ampleur des travaux est considérable et effrayante. Pourtant, le coup de coeur a lieu, la passion l’emporte sur la raison. La ferme dans le sud-ouest dont rêvait Valérie, sera finalement une vieille wimereusienne à retaper de fond en combles. Christine est adoptée par toute la famille.


En avril, les nouveaux Wimereusiens débarquent avec leurs transats, deux tables pliantes et des matelas en laine qui ne passent pas dans la cage d’escalier. Andréas et Valérie font connaissance avec leur nouvelle maison et se rendent rapidement compte que les travaux ont été largement sous-estimés. Mais plus question de reculer, le projet est lancé.


Villa Christine, située 5 avenue de la mer, date de 1898. Monsieur Moreigne lui donne le nom de sa fille. Depuis plus de cent ans, villa Christine a été le témoin de nombreuses histoires de vie et a notamment accueillie Hector Malot, écrivain du célèbre roman « sans famille », qui venait passer les vacances chez les Moreigne avec sa fille et petite-fille, amie de... Christine.



Le parti pris pour la rénovation de cette maison est de lui redonner, autant que possible, son aspect d’origine.


La première grosse étape consiste à « déshabiller » Christine. Cloisons, sols, escaliers, portes, fenêtres en PVC, tout ce qui s’était accumulé et superposé au fil du temps et qui dénaturait la maison est enlevé et le reste est poncé, retapé ...


Ces gros travaux n’ont pas été sans surprises, comme par exemple la découverte d’un champignon dans le plancher de la salle de bain qui a nécessité son remplacement.




Un tel projet de rénovation demande un réel investissement de temps à ses propriétaires. Recherche des artisans, des savoirs faire, enquête historique et patrimoniale, chiner matériaux et accessoires anciens.

Malgré la difficulté de la tâche, Andréas et Valérie se sont pris au jeu et poussent la démarche dans les moindres détails aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Interrupteurs, poignées de porte, de fenêtre, gouttière, robinetterie, ce qu’ils appellent « les bijoux de la maison », tout est pensé pour être le plus cohérent possible avec l’idée de départ et leurs valeurs de vie.



A l’extérieur, on peut admirer depuis l’été dernier une façade soigneusement repeinte dans des tons très doux, en harmonie avec l’environnement architectural de la rue, une rambarde en bois qui reprend le dessin de celle d’origine, des gouttières en zinc, des dauphins en fonte, une porte d’entrée ancienne dans les tons bleus, assortis à la cartouche en faïence d’origine de la maison, des bow-windows en bois, une véritable réussite sur le plan esthétique.



A l’intérieur, les travaux continuent au fil des trouvailles. Prochaine étape, un plancher ancien va bientôt remplacer le sol de la cuisine. L’aménagement intérieur est à l’image de la famille, simplicité, sobriété, convivialité. Cette maison est faite pour la détente et le partage de bons moments en famille et/ou entre amis. Un beau poêle en faïence bleu typiquement alsacien, une grande table de ferme, des chaises de café, de grands canapés et les fameux transats en toile, il n’en faut pas plus. Une attention particulière est portée aux choix des objets de la maison, bois, verre, métal, toile épaisse, matières durables qui bonifient avec le temps.



Et bien sûr les planches à voile et combinaisons de toutes tailles, qui trônent dans la maison et font partie de la décoration.



Aujourd’hui, le chantier n’est pas fini mais la vie est belle à Villa Christine. Andréas et Valérie adorent leur maison et viennent dès qu’ils le peuvent s’y ressourcer. Leur sympathie leur a permis de faire de nombreuses rencontres. Peut-être les avez-vous déjà croisé en ballade avec leur labrador au collier rouge, Balzac, ou sur leur terrasse, dans leurs fameux transats en toile en train de prendre un café de bon matin en regardant la mer. Eux, ce qu’ils aiment particulièrement, c’est évidemment une bonne session de planche, mais aussi descendre pique-niquer à la plage, ou déguster un bon burger fermier au soleil couchant ... et pour Balzac, renifler toute la digue à la recherche d’un vieux reste de pizza !



Les recommandations et adresses :

Façade : Delpierre et fils Menuiserie : Christophe Rambur Bijoux de maison : historische-tueren.de



Histoires de chantiers :

Chaque trimestre, histoires de chantiers, présentera un projet de rénovation à Wimereux.

Qu'il s'agisse de petits ou de grands projets n'a pas d'importance. Il s'agit ici de partager la passion, les anecdotes, les connaissances, les savoir-faire, les corps de métiers et en les rendant accessibles à tous (voir notre base de prestataires classée par métiers) de faciliter les réalisations futures, et de contribuer ainsi à la mise en valeur et au rayonnement de Wimereux pour le plaisir de tous.

849 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout